Java | switch

Le mot-clé switch permet de tester l’égalité d’une variable par rapport à une liste de valeurs. Chaque valeur est appelée une case et la variable est vérifiée pour chaque case.

Une instruction Switch peut contenir plusieurs case. Chaque case doit contenir une valeur différente. Case peut contenir l’instruction break qui met fin au flux de l’exécution.
 
 

Exemple :
public class App { 
    public static void main(String[] args) 
    { 
        int jour = 5; 
        String jourStr; 
  
        switch (jour) { 
        case 1: 
            jourStr = "Lundi"; 
            break; 
        case 2: 
            jourStr = "Mardi"; 
            break; 
        case 3: 
            jourStr = "Mercredi"; 
            break; 
        case 4: 
            jourStr = "Jeudi"; 
            break; 
        case 5: 
            jourStr = "Vendredi"; 
            break; 
        case 6: 
            jourStr = "Samedi"; 
            break; 
        case 7: 
            jourStr = "Dimanche"; 
            break; 
        } 
        System.out.println(jourStr); 
    } 
}

 
Sortie:

Vendredi

Dans l’exemple ci-dessus, cela fonctionne comme ceci:

  • L’expression switch est évaluée une fois.
  • La valeur de l’expression est comparée aux valeurs de chaque case.
  • En cas de correspondance, le bloc de code associé est exécuté.
  • Le mot clé break est utilisé pour sortir du bloc switch lorsqu’une correspondance est trouvée.
QCM-JavaQCM Java – Type de données – Les booléens et les chaîne de caractèresQCM sur Java avec des réponses pour la préparation des entretiens d’embauche, des tests en ligne, aux examens et aux certifications. Ces questions et réponses…Lire plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *