QCM sur l’en-tête IP et la fragmentation IP

QCM en réseau informatique avec la correction pour la préparation des concours, des tests, aux examens et aux certifications. Cette partie de (QCM) est basé sur la structure de l’en-tête IP et la fragmentation des datagrammes IP. Avant de commencer ce QCM, on vous recommandons de jeter un coup d’œil sur l’article suivant :
Structure de datagramme IP

1. Quelles informations suivantes est requis pour les routeurs intermédiaires entre la source et la destination dans l’en-tête IP?

A Version

B Protocole

C Identificateur

D Adresse IP source

E Tout les réponses sont vrais

E
  • Version : ce champ est défini sur la valeur «4» en décimal ou «0100» en binaire. La valeur indique la version d’IP (4 ou 6, il n’y a pas de version 5).
  • Protocole : Cela indique quel type de protocole est encapsulé dans le datagramme IP. Certaines des valeurs communes incluent:

    Protocole
    Nombre(Décimal)
    ICMP1
    IGMP2
    TCP6
    UDP17

  • Identificateur : Parfois, un périphérique situé au milieu du chemin du réseau ne peut pas gérer le datagramme à la taille à laquelle il a été transmis, et doit le décomposer en fragments. Si un système intermédiaire doit décomposer le datagramme, il utilise ce champ pour faciliter l’identification des fragments.
  • Adresse source (32 bits) : C’est l’adresse IP de l’expéditeur du datagramme IP.

 

2. La fragmentation d’un datagramme est nécessaire seulement dans un _______.

A Réseau à datagrammes

B Réseau à circuits virtuels

C Les deux A et B sont vrais

D Aucune de ces réponses n’est vraie

C
Chaque réseau a son unité de transmission maximale (MTU). Si la taille du paquet de données est supérieure à la MTU, il sera divisé en fragments pour le transmettre via le réseau. Donc, une fragmentation peut être nécessaire dans les deux réseaux.
 

 

3. Quels sont les champs requis de l’en-tête IP pour permettre à la destination d’effectuer le réassemblage des fragments?

A Identificateur, MF (More Fragments), décalage(Offset), longueur d’en-tête(IHL) et longueur totale

B MF (More Fragments), décalage(Offset) et adresse IP de destination

C MF (More Fragments), longueur du datagramme, adresse IP source

D MF (More Fragments), options et décalage(Offset)

A

 

Questions-réponses sur la fragmentation IP

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *