QCM sur l’en-tête IP et la fragmentation IP

QCM en réseau informatique avec la correction pour la préparation des concours, des tests, aux examens et aux certifications. Cette partie de (QCM) est basé sur la structure de l’en-tête IP et la fragmentation des datagrammes IP. Avant de commencer ce QCM, on vous recommandons de jeter un coup d’œil sur l’article suivant :
Structure de datagramme IPStructure de datagramme IPLe terme « datagramme » ou « paquet » est utilisé pour décrire un bloc de données IP. Chaque datagramme IP contient un ensemble spécifique de champs dans un…Lire plus  

1. Quelles informations suivantes est requis pour les routeurs intermédiaires entre la source et la destination dans l’en-tête IP?

A Version

B Protocole

C Identificateur

D Adresse IP source

E Tout les réponses sont vrais

E
  • Version : ce champ est défini sur la valeur «4» en décimal ou «0100» en binaire. La valeur indique la version d’IP (4 ou 6, il n’y a pas de version 5).
  • Protocole : Cela indique quel type de protocole est encapsulé dans le datagramme IP. Certaines des valeurs communes incluent:

    Protocole
    Nombre(Décimal)
    ICMP1
    IGMP2
    TCP6
    UDP17

  • Identificateur : Parfois, un périphérique situé au milieu du chemin du réseau ne peut pas gérer le datagramme à la taille à laquelle il a été transmis, et doit le décomposer en fragments. Si un système intermédiaire doit décomposer le datagramme, il utilise ce champ pour faciliter l’identification des fragments.
  • Adresse source (32 bits) : C’est l’adresse IP de l’expéditeur du datagramme IP.

 

2. La fragmentation d’un datagramme est nécessaire seulement dans un _______.

A Réseau à datagrammes

B Réseau à circuits virtuels

C Les deux A et B sont vrais

D Aucune de ces réponses n’est vraie

C
Chaque réseau a son unité de transmission maximale (MTU). Si la taille du paquet de données est supérieure à la MTU, il sera divisé en fragments pour le transmettre via le réseau. Donc, une fragmentation peut être nécessaire dans les deux réseaux.
 

 

3. Quels sont les champs requis de l’en-tête IP pour permettre à la destination d’effectuer le réassemblage des fragments?

A Identificateur, MF (More Fragments), décalage(Offset), longueur d’en-tête(IHL) et longueur totale

B MF (More Fragments), décalage(Offset) et adresse IP de destination

C MF (More Fragments), longueur du datagramme, adresse IP source

D MF (More Fragments), options et décalage(Offset)

A

 

Questions-réponses sur la fragmentation IPQuestions/réponses sur la fragmentation IPDans cet article, vous allez découvrir les 23 questions avec réponses sur la fragmentation des datagrammes IP. Avant de commencer ce questionnaire, on vous recommandons…Lire plus
4. La somme de contrôle(checksum) IP doit être recalculée sur chaque routeur en raison de la modification des champs ____.

A TTL, Options, Identificateur, Décalage(Offset)

B TTL, Options, Longueur du datagramme, Décalage(Offset)

C TTL, Options, Données, Décalage(Offset)

D TTL, Longueur d’en-tête, Décalage(Offset), ToS (Type de service)

B
Le checksum de l’entête permet au protocole IP de détecter les datagrammes dont les en-têtes sont corrompus et de les supprimer. Comme le TTL change à chaque saut, le checksum doit être recalculée à chaque saut. Dans certains cas, cet algorithme est remplacé par un algorithme de contrôle de redondance cyclique.

  • Durée de vie – TTL : Ce champ détermine la durée pendant laquelle un datagramme existera. À chaque saut, le champ TTL est décrémenté. Lorsque le champ TTL atteint zéro, le datagramme est dit « expiré » et est rejeté. Cela évite les encombrements sur le réseau qui sont créés lorsqu’un datagramme ne peut pas être transmis à sa destination. La plupart des applications définissent la durée de vie du champ sur 30 ou 32 par défaut.
  • Options : Diverses options peuvent être incluses dans l’en-tête par la mise en œuvre de la propriété intellectuelle d’un fournisseur particulier. Si des options sont incluses, l’en-tête doit être complétée par des zéros pour renseigner tous les octets inutilisés de manière à ce que l’en-tête soit un multiple de 32 bits et corresponde au nombre d’octets dans le champ Longueur d’en-tête (IHL).
  • Longueur : Ceci informe le récepteur du datagramme où se trouve la fin des données dans ce datagramme. C’est la longueur de l’ensemble du datagramme en octets, plus l’en-tête. C’est pourquoi un datagramme IP peut contenir jusqu’à 65 535 octets, car il s’agit de la valeur maximale de ce champ de 16 bits.
  • Offset : Lorsqu’un datagramme est fragmenté, il est nécessaire de réassembler les fragments dans le bon ordre. L’offset numérote les fragments de manière à pouvoir être réassemblés correctement.

 

5. Si la valeur dans le champ « offset » de l’en-tête IP est 100, la taille de fragment est ___?

A 100

B 400

C 800

D 200

C
  • Le champ décalage (Fragment Offset) indique la position du fragment dans le datagramme courant. Tous les fragments du datagramme, sauf le dernier, doivent avoir pour longueur des multiples de 8 octets.
  • Si la valeur du champ décalage (Fragment Offset) = 100, alors le décalage de fragment = 8 x 100 = 800.
  • Alors la taille de ce fragment est 800 octets

 

6. Lorsque la source ne fait pas confiance aux routeurs pour router correctement ou que la source souhaite s’assurer que le paquet ne s’écarte pas du chemin spécifié, quelles options peuvent être utilisées?

A Loose source routing

B Trace route

C Strict source routing

D Internet Time Stamp

C
Strict source routing : L’émetteur des données peut spécifier l’itinéraire exact.

 

7. Le calcul du checksum dans l’en-tête IP inclut _______?

A L’en-tête IP uniquement

B L’en-tête IP et les données

C L’en-tête IP et le pseudo en-tête

D Aucune de ces réponses n’est vraie.

A
Le calcul du checksum dans l’en-tête IP inclut uniquement l’en-tête IP. Les erreurs dans les données sont traitées par le protocole encapsulé.

 

 
8. Supposons qu’un routeur reçoive un paquet IP contenant 600 octets de données et le transmette à un réseau avec un MTU de 200 octets. Supposons que l’en-tête IP a une longueur de 20 octets. Quelles sont les valeurs de décalage de fragment (Offset) pour les paquets fragmentés?

A 22, 44, 66

B 0, 22, 44, 66

C 0, 22, 44

D 22, 44, 66, 88

B
Donné :

  • Taille MTU du réseau de destination = 200 octets
  • Longueur d’en-tête IP = 20

Donc :

  • La quantité maximale de données pouvant être envoyées dans un fragment = 200 – 20 = 180 octets.
  • La quantité de données envoyées dans un fragment doit être un multiple de 8.
  • Ainsi, le maximum de données envoyées pouvant être contenues dans un fragment = 176 octets.

Alors, 4 fragments sont créés,

  • Le premier fragment contient 176 octets de données.
  • Le deuxième fragment contient 176 octets de données.
  • Le 3ème fragment contient 176 octets de données.
  • Le 4ème fragment contient 72 octets de données

Enfin,

  • La valeur de l’offset pour le 1er fragment = 0
  • La valeur de l’offset pour le deuxième fragment = 176/8 = 22
  • La valeur de l’offset pour le 3ème fragment = (176 + 176) / 8 = 44
  • La valeur de l’offset pour le 4ème fragment = (176 + 176 + 176) / 8 = 66

 

 
 
Partagez cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *